Après le MDDay 2008

vendredi, novembre 28th, 2008

MD_Day_2008_Petit Affluence encore plus importante que l’an dernier (>200 personnes) : heureusement, les locaux étaient moins exigus.

Organisation et logistique top (à part plusieurs coupures de courant sur La Défense pendant la présentation d’Ed Merks ! Il a du penser que la France était un pays sous-développé).

J’ai eu la chance de commencer (auditoire et moi encore frais) : les retours étaient plutôt positifs (mais personne ne vient jamais te voir en te disant : « ta présentation était nulle » !). Les présentations se sont enchaînées sur un rythme assez dense.

J’ai bien aimé les deux présentations des guest stars (Didier Girard et Ed Merks).

J’ai apprécié la vision pragmatique de Didier sur le MD, et image particulièrement le passage sur l' »espace de faisabilité » du MD, comparé à celui du code, et sa couverture du besoin.

Le débat autour du MD porte souvent sur les besoins non inclus dans cet espace de faisabilité (le jaune non couvert par le bleu) et le coût de leur couverture.

La présentation d’Ed Merks (« The Unbearable Stupidity of Modeling ») portait sur les critiques que supporte régulièrement la modélisation, et les réponses qu’il apporte en s’appuyant sur des arguments concrets (la plupart basés sur l’utilisation d’EMF). Son discours est convaincant (même si ses slides ne sont pas terribles !), mais si on creuse bien, on verra que la plupart des avantages de la modélisation (sous entendu « sur le codage sans modélisation ») qu’il cite, sont liés simplement à l’expressivité plus importante du modèle EMF par rapport au modèle java ! En particulier à la gestion des associations avec inverse.

J’ai beaucoup aimé la remarque suivante : « Ce que nous comprenons est simple, ce que nous ne comprenons pas encore est complexe ».

Les présentations seront bientôt disponibles sur le site du MDDay. En attendant voici la mienne en exclusivité :-)

Le retour du MDDay

lundi, novembre 3rd, 2008

image Un an déjà ! Après le succès du MDDay 2007, les partenaires organisateurs ont décidé de remettre le couvert.

C’est toujours une journée dédiée au Model Driven (Development, Architecture, Engineering, Testing…) et c’est toujours gratuit. Même principe que ce qui a fait son succès l’an dernier : des présentations jumelées expert + client.

En plus des partenaires (Objet Direct, Objecteering, Jaxio, Lyria/W4, BlueXML, MIA, Obeo, Sodius, et Microsoft) deux guest stars (Didier Girard et Ed Merks, Mr EMF) donneront leur vision du sujet.

J’animerai la présentation pour Objet Direct, en collaboration avec un de mes clients, Eric Deriaz, de Merck Serono, Genève.

Ma présentation, sera en quelque sorte, la suite de celle que j’ai faite l’an dernier (j’avais parlé de l’intégration des règles de gestion dans les modèles destinés au MD). Mon sujet cette année : comment modéliser efficacement une application en approche MD. Je parle bien de modèle applicatif (le sujet n’est pas le modèle de domaine) et je montrerai comment éviter les syndromes classiques :

  • Le PIM anémique : pas de comportement, pas de modèle applicatif,
  • Le PIM obèse : un modèle fonctionnel ultra-détaillé, lourd et coûteux,
  • Le PIM « PSM » : un modèle technique ; de la génération de code pas agile, sans modèle fonctionnel.

Je présenterai des exemples concrets de « Patterns Applicatifs » qui permettent, avec très peu d’énergie, de produire beaucoup de code.

Eric parlera des raisons qui ont poussé Merck Serono à expérimenter l’approche MD à travers ces patterns sur une application pilote et les résultats de cette expérimentation.

Venez nombreux !

DSL aux QCon

vendredi, mars 21st, 2008

image J’ai eu la chance de participer, pour Objet Direct, la semaine dernière, aux QCon à Londres. Malgré de nombreuses interventions de haut niveau, il y avait, malheureusement, peu de speach en rapport avec l’approche MD. Le thème sur les DSL était probablement le plus proche de mes préoccupations du moment. Le speach le plus intéressant était celui de Markus Völter, External Textual DSLs made simple, qui présentait XText. Il s’agit d’un outillage eclipse qui permet très simplement de produire un environnement de développement pour un DSL.

En effet, un des prérequis à l’adoption de DSL est la disponibilité d’outils de « développement » associé. Personne n’acceptera d’utiliser un DSL avec Word comme IDE…

imageLe principe de XText est simple : en entrée, on fournit une grammaire BNF du DSL (plus quelques infos facultatives supplémentaires : contraintes exprimées en OCL, contenu et structure des vues sur le code), l’outil génère, sous forme d’un plugin eclipse, un parseur, un modèle cible (EMF), un compilateur vers ce modèle et un éditeur qui fournit tout ce qu’on attend : coloration syntaxique, complétion du code, vue « outline » personnalisable, validation temps réel de contraintes.

Le « DSL-IDE » produisant de l’EMF, il est possible d’exploiter sa sortie avec tout l’outillage diponible : visualisation graphique, transformateurs de modèle, générateurs de code. En particulier, il est possible d’intégrer la compilation de ce DSL dans une chaîne de transformation OpenArchitectureWare (oAW Workflow).

Je pense essayer rapidement l’outil avec un petit langage orienté vers la saisie d’exigences métier. Je vous tiendrai au courant.

Texte et modèle

dimanche, décembre 23rd, 2007

Même si quand on pense modèle, on voit le plus souvent un diagramme avec des boites et des flèches, il est souvent plus intéressant de produire un modèle sous forme de texte compréhensible par un humain.

C’est en particulier souvent bien plus efficace pour exprimer la composante dynamique du modèle. Ceux qui me connaissent savent que je suis à la recherche d’un Graal : une syntaxe concrète correspondant à la sémantique des actions d’UML (ASL en est la syntaxe abstraite).

Pour parler clairement : un langage permettant d’écrire le corps des méthodes en UML sans être lié à une technologie ou un langage cible.

eclipse

Il y a peut-être de l’outillage en vue : TMF (Textual Modeling Framework) serait le pendant textuel de GMF pour la partie graphique. GMF est un framework générique pour instancier le (méta-)modèle EMF via des éditeurs graphiques. TMF permettrait la même chose via des éditeurs textuels.

C’est encore à l’état de « proposal » mais ça mérite d’être suivi.

buy sale viagra
buy viagra online price
buy discount levitra
buy sale viagra
viagra 100 mg
buy cheap cialis
buy viagra
cheapest levitra
buy viagra online
buy viagra usa
buy viagra online
buy now viagra
buy price viagra
buy now levitra
buy discount viagra
cheap viagra online
buy viagra fedex
buy viagra overnight
buy viagra las vegas
generic viagra
cheap price viagra
Pfizer viagra free samples
generic cialis
cialis black reviews
buy cheap cialis
free madonna ringtones
cheapest cialis
buy now viagra online