Google Developer Day Paris

jeudi, septembre 25th, 2008

image J’ai participé la semaine dernière (18/09), comme spectateur, au passage à Paris du Google Developer Day.

Un petit retour rapide sur deux des présentations auxquelles j’ai assisté :

Android

J’ai eu envie d’en savoir un peu plus sur Android, un des buzz à la mode. Malgré un présentation plutôt sympa, pas d’annonce fracassante ni d’exclu juteuse. On n’a même pas pu voir le G1 « en vrai » !
Petite confidence « off » du conférencier : « j’ai un iPhone et un G1 et je préfère quand même l’iPhone » :-)

Un truc très sympa : un gagnant français du concours de développements Android (Android Developer Challenge) organisé par Google à parlé de son appli : un central de gestion de covoiturage (avec paiement éventuel et gestion de blacklist) intégrant la géolocalisation. A suivre probablement.

Au passage le concours en question, très bien doté puisqu’au total, ils ont distribué 5 millions de dollars, leur a permis de se constituer une logithèque de qualité (~2000 softs) avant même la sortie du mobile !
La vraie question est : nous, développeurs d’applis de gestion, devons-nous nous pencher sur le développement mobile ? Devons nous investir, nous former ?

Autant vous le dire, la présentation ne m’a pas apporté la réponse :-(

M2C : même si le rapport au mobile est aujourd’hui très « personnel » voire privé, il me semble que son coût extrêmement faible au regard de la technologie qu’il embarque devrait (moyennant un peu plus d’imagination que ce à quoi nous avons habitué nos clients) nous permettre d’explorer de nouveaux « use cases ». Désolé, ça reste vague, mais je pense que ça viendra probablement de la BI pour qui la diffusion d’informations, leur présentation, la dimension « aide à la décision » devraient être des moteurs. Je vais en causer avec mes voisins de bureau

Google App Engine

La présentation pour laquelle j’étais essentiellement venu m’a laissé sur ma faim. Il m’a semblé que les deux conférenciers (non « Googliens ») avaient juste passé deux heures de plus que moi sur le sujet (j’avais téléchargé le SDK la veille et déroulé le « Hello World » : 10 mn montre en main) ! Ils ont déroulé le Hello World en une demi-heure puis passé en revue les services disponibles. A leur décharge, on ne peut pas dire que Google nous « arrose » d’informations sur le sujet !

Pour résumer, qu’est-ce que le Google App Engine ?

  • Vision commerciale : c’est l’offre « cloud computing » de Google (essentiellement en réponse à EC2 d’Amazon).
  • Vision technique : c’est un serveur d’application hébergé exclusivement chez Google et qui s’appuie sur son infrastructure et met à disposition ses services : authentification, mail, persistance dans « BigTable » (LA base Google), accès aux Google Apps…

Concernant la technique, plusieurs points peuvent faire « tiquer » : un développement pour Google App Engine est exclusivement pour Google App Engine ! Google n’a pas eu la volonté d’implémenter, avec ses ressources, un serveur d’appli « standard » (J2EE ?). Tout est un peu « exotique » : l’authentification nécessite d’avoir un compte Google (la page d’authent est la même que pour votre GMail), la base n’est pas relationnelle, le langage de programmation est Python… et, aujourd’hui, aucune solution connue (en tout cas utilisée dans ma boîte, Objet Direct) ne permet de développer facilement (c’est le point important !) des IHM web pour GAE.

Ca veut dire, investir pas mal pour un business à peine émergent (GAE n’existe que depuis avril !).
La donne va changer dès que les API java sortiront (ce qui ne devrait tout de même pas tarder, même si, même sous le sceau du secret, ils ont refusé de nous dire quand !).
Il est donc urgent d’attendre (mais pas longtemps, j’espère).

Une chose très sensible : ce sont des maniaques du secret. Je pense que même après douze bières, il est impossible de leur faire avouer quand java sortira sur GAE. Il doivent avoir un flingue dans le dos (et en tout état de cause, ils sont très, très « briefés »).
A part ça je confirme que l’accueil était très sympa et l’esprit (faussement !) startup affiché (allez voir les photos, il y a même une preuve que j’y étais !). Une bonne occasion de faire du networking » et/ou du recrutement ou tout simplement de croiser des gens sympas « en vrai » (salut Samuel :-) ) ou de vieilles connaissances.

Et, comme prévu, malheureusement, pas de MD chez Google pour le moment :-(

Présentation au Paris JUG

lundi, juin 30th, 2008

image J’anime le 8 juillet à 20h, une des deux présentations du Paris JUG (Java Users Group). Le titre « Pourquoi tout le monde ne fait-il pas du MDA ? » annonce le ton. La présentation sera un peu polémique :-)

En particulier j’essaierai de montrer ce qui, aujourd’hui, freine l’adoption des démarches par transformation/génération (plate-forme incomplète, approche trop naïve, rareté des bons profils, changement d’organisation) et comment tenter d’y remédier.

En espérant vous y croiser et échanger sur le sujet autour d’une bière.

Ca se déroule dans les locaux de la FIAPP au 14 rue Cabanis dans le 14ème.

J’ai l’honneur de partager la soirée avec James Ward (Mr Flex chez Adobe) qui anime le slot 21h30-22h30 sur « RIA avec Flex et Java ».


Un petit lien vers les slides de la soirée.

Epoux et amants (2)

dimanche, janvier 6th, 2008

Ce post fait suite au premier du même nom qui s’intéressait à l’implémentation de relation UML en java. On avait vu qu’une simple association 1-1 donnait déjà lieu à du code non trivial.

Un problème amusant (!) du même genre est la transformation en java, d’une relation multivaluée. L’objectif est, toujours, de conserver en implémentation le maximum d’informations contenues dans le modèle.

Pour planter le décor concernant nos époux (qui sont tous les deux des personnes :-) ), je vous propose d’étendre le domaine de notre application au delà de leur vie amoureuse. Considérons par exemple leur lieu d’habitation et leurs changements d’adresse successifs. Notre modèle de domaine ressemblera à ça :

Adresses

(suite…)

Objecteering et les architectes

jeudi, janvier 3rd, 2008

Une nouvelle version d’Objecteering, la 6.1, est sortie en décembre.

image Je vous en parle car parmi les nouveautés annoncées, une m’a particulièrement attiré l’oeil : jusqu’ici, tout le « scripting » lié à la transformation de modèle et à la génération de code s’écrivait à l’aide d’un langage propriétaire, « J ». Depuis cette version, on a la possibilité de développer directement en Java.

(suite…)

Epoux et amants

mercredi, décembre 19th, 2007

J’ai beaucoup apprécié la réflexion de Xavier Blanc au MDDay expliquant que quand il demandait à ses étudiants de lui implémenter ça en java :

Epoux
On lui écrivait ça :

public class H {
  public F f;
}
public class F {
  public H h;
}

Ce qui s’apparente plutôt à l’implémentation de ça :

Amants

(suite…)

buy sale viagra
buy viagra online price
buy discount levitra
buy sale viagra
viagra 100 mg
buy cheap cialis
buy viagra
cheapest levitra
buy viagra online
buy viagra usa
buy viagra online
buy now viagra
buy price viagra
buy now levitra
buy discount viagra
cheap viagra online
buy viagra fedex
buy viagra overnight
buy viagra las vegas
generic viagra
cheap price viagra
Pfizer viagra free samples
generic cialis
cialis black reviews
buy cheap cialis
free madonna ringtones
cheapest cialis
buy now viagra online